Quelques conditions pour faire un mariage à l’étranger


Divers /

Dans la plupart des pays démocratiques, un homme se marie à une femme. Et ce mariage, s’il n’est pas religieux, est célébré par l’officier d’état civil. Mais cette autorité élue doit célébrer le mariage suivant les règles de droit applicables. Ainsi, au nom du droit international privé, il est possible de se marier dans un pays étranger. Voyez ici quelques conditions pour se marier à l’étranger. 

Saisir l’autorité compétente 

Pour se marier à l’étranger, la première formalité à remplir est de faire recours à l’autorité compétente. Si vous désirez lire beaucoup de choses sur les différentes autorités qui sont compétentes, visitez ici. La compétence d’une autorité dans un pays est déterminée selon les règles juridiques de ce pays. Par exemple, si vous êtes en France, l’autorité compétente est un ambassadeur français ou un agent du consulat français si les deux futurs époux sont tous de nationalité française. Par contre, si l’un d’eux n’est pas français ou tous les deux, ce n’est plus l’ambassade ni le consulat qui est compétent. Dans ce cas, c’est l’autorité qui relève de la localité du ressort de laquelle relèvent les futurs époux. En l’occurrence, il s’agit du Maire, de l’officier d’état civil.
Par ailleurs, il faut savoir que devant l’autorité compétente, il y a une procédure à suivre. Et l’administration française a prévu une procédure dont la longueur varie selon les différents cas. Ainsi, si vous désirez vous marier à un expatrié français, la procédure administrative est très longue. Elle est également très longue si vous désirez avoir un ménage mixte. 

Constituer les pièces à fournir

La célébration d’un mariage demande la fourniture et la réunion de certaines pièces. Ces pièces peuvent changer après de nouvelles réformes. Mais il y en a d’autres qui ne changent pas. Premièrement, il faut publier les bans au consulat ou à l’ambassade. C’est une étape obligatoire pour la suite. C’est une étape exigée, peu importe la nationalité des futurs époux. Ensuite, il y a un certificat de mariage qu’il fait demander à l’autorité qui a célébré le mariage. L’obtention de ce certificat est subordonnée à certains documents.